new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Manif 8 mars 2020 à Paris | by Jeanne Menjoulet
Back to photostream

Manif 8 mars 2020 à Paris

Journée internationale des droits des femmes.

campagne d'Amnesty International pour la libération de Loujain Al-Hathloul : free Loujain !

 

Loujain Al-Hathloul (en arabe : لجين الهذلول;), née le 31 juillet 1989, est une militante saoudienne des droits de la femme et une figure des médias sociaux. Elle a été classée 3e dans la liste des Top 100 Most Powerful Arab Women 2015 (les 100 femmes arabes les plus puissantes en 2015).

 

Biographie

Née en 1989, cette saoudienne a passé une partie de son enfance à Toulon. elle est titulaire d'un bachelor en français de l'Université de la Colombie-Britanniquede Vancouver.

Le 1er décembre 2014, Loujain Al-Hathloul a été arrêtée et détenue, à la prison centrale de Dahaban, pendant 73 jours après une tentative de traverser en voiture la frontière entre les Émirats arabes unis et l'Arabie Saoudite. Elle a été arrêtée sur la base des lois interdisant aux femmes de conduire.

En septembre 2016, Al-Hathloul et 14 000 autres personnes ont signé une pétition adressée au roi Salman pour lui demander d'abolir le système de tutelle masculine. Le 4 juin 2017, elle a été arrêtée et détenue à l'aéroport international King Fahad de Dammam. La raison de son arrestation n'était pas claire et Al-Hathloul n'a pas été autorisée à consulter un avocat ni à contacter sa famille.

Elle était inscrite en master de sociologie à la Sorbonne Abou Dhabi entre 2016 et 2018.

Elle a de nouveau été arrêtée le 15 mai 2018, aux côtés d'Eman al-Nafjan, Aisha Al-Mana, Aziza al-Yousef, Madeha al-Ajroush et de plusieurs hommes impliqués dans la campagne en faveur des droits des femmes en Arabie Saoudite. Human Rights Watch a interprété ces arrestations comme un moyen d'effrayer « quiconque exprime son scepticisme quant à l'agenda politique du prince héritier sur les droits de l'Homme ».

En juin 2018, les femmes ont obtenu le droit de conduire en Arabie saoudite. Cependant, en décembre 2018, Al-Hathloul était toujours emprisonnée avec d'autres militants dans la prison centrale de Dhahban. Son père rapporte qu'elle y a été torturée, soumise à des chocs électriques et harcelée sexuellement. En janvier 2019, le scénariste et producteur Kirk Rudell évoque dans une série de tweets devenus viraux sa rencontre et ses échanges avec Loujain Al-hathloul et son mari Fahad Albutairi, qui ont été repris par le Washington Post sous forme d'article. Son procès s'ouvre le 13 mars 2019 à Riyad. Elle est jugée aux côtés de neuf autres militantes féministes saoudiennes pour leur action de mai 2018. La suite sur Wikipedia

1,555 views
9 faves
0 comments
Taken on March 8, 2020